> > Une solution esthétique et durable

La galvanisation à chaud par immersion ou trempe

La galvanisation à chaud, la solution de protection de vos aciers.

 

La Galvanisation protège le métal de la rouille et lui assure donc une pérennité remarquable tout en offrant un aspect visuel neutre qui conserve à l’acier toute sa noblesse et qui valorise les matériaux tendances, bois, béton, verre. Elle permet ainsi toute créativité aux architectes et concepteurs ! galvanisation

Ainsi ses qualités combinées rendent la galvanisation à chaud incontournable pour les matériels de conditionnement et de manutention.

Elle est indispensable dans les milieux très exigeant où « rien ne tient » : matériels agricoles, éléments d’élevage, mobiliers routier, pontons marins.  Mais aussi lorsque la corrosion présente un véritable danger : garde-corps, ligne de vie, barrière, échafaudage, candélabre.

Les différentes couches zinc fer, et la dureté supplémentaire qu’elles apportent, protègent contre le gravillonnage l’acier des matériels routiers.

Sa dureté et sa résistance à l’abrasion en font enfin un partenaire incontournable des processus industriels. Exemple: machines de tri, silos et cuves.

Chiffres-clés sur la Galvanisation

6 millions de tonnes de zinc utilisées / an pour la protection de l’acier.
87 % du zinc utilisé dans le monde servent à protéger l’acier.

Le saviez-vous ?

La galvanisation, une success-story à la française !

Au début du XVIIIe siècle, alors que Denis Papin présente sa machine à vapeur, un chimiste français PJ Melouin découvre un procédé de protection du fer par trempe dans un bain de zinc en fusion mais sans trouver d’explication.

Au milieu du XIXe siècle, le monde change, c’est la révolution industrielle. Samuel Morse montre son télégraphe en 1837. La même année Stanislas Sorel, ingénieur d’Etat, et Hector Ledru expliquent la protection du fer par le zinc en observant les phénomènes d’échanges entre les électrodes de cuivre et de zinc dans la pile d’Alessandro Volta basée sur les découvertes de Luigi Galvani. C’est donc le nom de ce dernier qui donnera celui du procédé : la Galvanisation. Ainsi les brevets sont déposés et le procédé est utilisé depuis !

n°1 : Une grande liberté de création
n°2 : Des performances mécaniques hors du commun
n°3 : Une pérennité inégalée
n°4 : Une résistance à tous les temps
n°5 : Des produits prêts à l’usage
n°6 : Galvanisation + thermolaquage : des produits doublement protégés
n°7 : Un process résolument durable
n°8 : Une protection intégrale
n°9 : Une solution économique
n°10 : Un savoir-faire 100 % français

Galvanisation dans l'architecture

Un matelas de protection

Plus qu’un revêtement ou une peinture, la galvanisation crée une véritable fusion entre les matériaux : des alliages fer zinc.
Ainsi ces derniers offrent une résistance et une adhérence remarquables du fait de la fusion et de la progressivité des couches de l’acier de base au zinc et de la création en surface d’une couche passivante stable de carbonate de zinc.
La science de notre industrie et l’expertise du Groupe tiennent dans les alliages ajoutés aux bains qui augmentent les composés intermétalliques pour plus de performance.

La peau vivante de l’acier

Si la couche de zinc subit une rayure profonde jusqu’au fer, le zinc périphérique produira alors des sels qui viendront lentement combler la blessure comme une peau qui repousse.

Galvanisation Réaction du zinc

Les peintures n’offrent pas cette caractéristique, provoquant une oxydation qui va donc attaquer le support et passer sous le revêtement pour le décoller par l’intérieur : la rouille attaque !

Galvanisation Corrosion de l'acier peint

L’oxydoréduction est une réaction chimique au cours de laquelle se produit un échange d’électrons entre deux éléments. Celui qui capte les électrons est appelée oxydant (le fer dans le cas qui nous intéresse) ; celui qui les cède le réducteur (le zinc). Les caractéristiques électrochimiques naturelles du zinc, à l’image des piles de lampe de poche qui étaient au carbone zinc, sont donc utilisées pour encore plus de protection.

Une protection longue durée avec la galvanisation…

La corrosion est le résultat de l’attaque d’un métal par un agent extérieur agressif.

C’est une réaction physico-chimique normale : le métal cherchant donc à revenir à son stade initial de minerai. Le zinc n’échappe pas à cette règle. Agressé, il produit alors des couches d’oxyde de zinc, ZN(OH)2, ZNCO3. Ces couches sont créées par l’alternance des conditions humides et sèches.

Galvanisation Tableau de corrosion

 

L’apport des acides et de dioxyde de souffre SO2 peut modifier ce processus en transformant les sels en sulfite de zinc puis en sulfate de zinc qui va être lessivé par l’eau. Ce phénomène explique donc que la durée de vie d’une galvanisation à chaud soit variable en fonction de l’environnement d’implantation.

France Galva a développé une garantie anticorrosion et bonne tenue avec une société d’assurance.

Galvanisation Courbe de corrosion

Un pH situé entre 4,5 et 12 n’aura pas d’effet sur la longévité du traitement

Durée de vie de la Galvanisation

Durée de vie en années avant le 1er entretien

Une garantie anti-corrosion 100% France Galva

Protégé à l’intérieur comme à l’extérieur

Tube traité par galvanisation à chaud

Contrairement aux procédés de revêtement, le procédé de galvanisation à chaud par immersion  assure non seulement une protection périphérique du métal mais aussi celui des corps creux comme c’est le cas à l’intérieur des citernes.

L’oxydation ne pourra donc pas prendre par revers la couche anti corrosion comme dans les tubes ou les pièces fermées, que la rouille perfore en premier lieu par l’intérieur.

Cette caractéristique nécessite des précautions : référez-vous à notre mémento, ou contactez nos sites industriels.

A découvrir : nos conseils pour une bonne préparation et conception des pièces pour la galvanisation

L’acier galvanisé offre ainsi des atouts incontestables en matière de haute qualité environnementale du cadre de vie et des bâtiments, répondant aux attentes des architectes, concepteurs, développeurs et clients, de plus en plus préoccupés par les questions environnementales.

Les avantages de l’acier

De la construction…

  • Reprise de contraintes structurelles
  • Mise en œuvre simplifiée. (Par exemple: baisse des consommations d’eau sur le site de construction, centrale à béton réduite, moyens de levage ponctuels)
  • Rotations de camion réduites de 5 fois par rapport aux autres moyens traditionnels
  • Calculs des structures et des portées fiables

… à l’exploitation

  • Façades ouvertes vers le soleil
  • Ombrières de façade, de parking
  • Bâtiment double peau

Il faut assurer une pérennité aux ouvrages ainsi réalisés et l’acier galvanisé à chaud

est LA réponse :

  • La galvanisation améliore la tenue de la peinture de 20 à 50 % et aussi engendre moins d’émissions carbone. Une couche de peinture étant suffisante dans le processus d’application.
  • L’acier est donc une très bonne réponse pour le parasismique (le fer est prévisible et calculable) : moins d’énergie, moins d’entretien

Le zinc : 100 % recyclable, 100 % responsable

Galvanisation brillante

Le zinc est un métal non ferreux qui peut donc être réutilisé indéfiniment en conservant

toutes ses propriétés. Ainsi 30 % de la production mondiale est aujourd’hui issue de zinc recyclé et récupéré en fin de vie, parfois de nombreuses années après sa première mise en œuvre !

Econome en énergie et en eau, résistant et durable. L’acier galvanisé satisfait donc à toutes les exigences du Grenelle de l’environnement en matière d’écoconstruction.

Ainsi associé à d’autres matériaux, il permet une multitude de solutions d’isolation thermique et acoustique et il conserve toutes ses propriétés pendant toute la durée de vie de l’ouvrage. Le produit galvanisé – le zinc sous forme métallique – ne présente pas de toxicité aiguë, que ce soit par inhalation ou par voie orale. Il est donc considéré habituellement comme neutre.

Galvanisation de Caisses en acier

Une longévité exceptionnelle, sans entretien

Les pièces protégées par la galvanisation ont une longévité exceptionnelle, dans tous les milieux, mais aussi au contact de l’eau, des sols ou de nombreux produits organiques. Ainsi, dans un environnement standard industriel urbain dit C3 (norme NF EN ISO 12944-2), le zinc perdra entre 0,7 et 2 μm par an, l’acier nu entre 25 et 50 μm par an. La galvanisation offre donc entre 25 et 40 fois plus de protection.

Galvanisation Charpente de piscine

Par exemple, une pièce après galvanisation ne demande aucun entretien pendant plus de 30 ans, dans des conditions normales d’exposition.

La galvanisation, une industrie propre…

Galvanisation de chassis Remorque

Les usines du groupe France Galva, toutes certifiées ISO 14001 et OHSAS 18001 pour le management de la qualité ainsi que la sécurité, sont engagées dans une démarche drastique et volontaire de réduction des émissions avec l’installation de hottes aspirantes de récupération des émanations et du retraitement des fumées.

Afin d’assurer une utilisation optimum des bains d’acide et de fluxage sur les sites. Les paramètres physico-chimiques sont contrôlés en continu. Les ajouts pour compenser l’évaporation et le vieillissement sont suivis par ordinateur afin que les traitements perdurent le plus longtemps possible dans leur zone d’efficacité optimale.

La galvanisation génère principalement deux types de déchets. Des cendres ainsi que des mattes, qui sont recyclées et valorisées. Ainsi du fait de leur richesse en zinc, les mattes sont réutilisées en zinc de deuxième fusion, dans le processus de galvanisation. Le processus de galvanisation utilise des acides dilués pour le décapage des pièces. Ces acides sont récupérés par des sociétés agréées pour en assurer le recyclage ainsi que le traitement.

… et de proximité

Avec 10 usines réparties sur le territoire français. France Galva offre donc à ses clients une proximité qui permet de minimiser les coûts environnementaux et économiques de transport. Par exemple dans de nombreux cas, la pièce après galvanisation est livrée directement sur le chantier de construction depuis l’usine de galvanisation.

Galvanisation + peinture = le choix gagnant

Le saviez-vous ?

Une passe de peinture ou une passe de galvanisation sont donc similaires en termes d’émission de C02.

Par exemple :

  • un IPN de 300 sur 8 m va générer 35 kg de C02 pour la peinture. Contre 39 kg pour la galvanisation.
  • un HEA de 200 sur 4 m va générer 19 kg de C02 pour la peinture. Contre 15 kg pour la galvanisation.

Toutefois la peinture nécessite plusieurs passages à l’étuve : le poids de C02 émis sera donc multiplié d’autant.

Le bilan carbone en dynamique, c’est-à-dire à l’exploitation de l’ouvrage, sera en faveur de la galvanisation. Ainsi la longévité de son action anticorrosion est 3 à 5 fois supérieure à la peinture dans les mêmes conditions environnementales. (norme NF EN ISO 12944-2)

Si l’esthétisme de l’acier après galvanisation ne peut être retenu. La galvanisation avec une couche de peinture offre donc la solution en combinant un bilan carbone remarquable et un coût d’entretien réduit.

A voir aussi sur notre site:

Le groupe France Galva, ses valeurs, et ses 10 sites de productions

Nos métiers

Nos certifications

Un Procédé industriel et technologique d’excellence