> > Galvanisation + peinture

Le choix gagnant

Une passe de peinture ou une passe de galvanisation sont similaires en termes d’émission de C02.

Par exemple :

  • un IPN de 300 sur 8 m va générer 35 kg de C02 pour la peinture contre 39 kg pour la galvanisation,
  • un HEA de 200 sur 4 m va générer 19 kg de C02 pour la peinture contre 15 kg pour la galvanisation.

Toutefois la peinture nécessite plusieurs passages à l’étuve : le poids de C02 émis sera donc multiplié d’autant.
Le bilan carbone en dynamique, c’est-à-dire à l’exploitation de l’ouvrage, sera en faveur de la galvanisation à chaud. La longévité de son action anticorrosion est 3 à 5 fois supérieure à la peinture dans les mêmes conditions environnementales (norme NF EN ISO 12944-2).

Si l’esthétisme de l’acier galvanisé à chaud ne peut être retenu, la galvanisation à chaud avec une couche de peinture offre la solution en combinant un bilan carbone remarquable et un coût d’entretien réduit.

escalier